Les autorités genevoises prévoient 168 nouvelles places de détention administrative pour 2017.
Dans ces cellules seront enfermées des personnes étrangères uniquement parce qu’elles sont en voie d’expulsion.
À cela s’ajoute un projet de « centre fédéral de départ » de 260 places, à partir duquel des demandeurs d’asile seront aussi renvoyés.
Ainsi Genève risque de devenir un véritable «hub d’expulsion» pour toute la Suisse romande.

Cette Genève-là n’est pas Ma Genève.

De tout temps Ma Genève a accueilli des réfugiés. Elle est dépositaire de nombreuses conventions et abrite quantité d’organismes qui
défendent les droits humains à travers le monde. Genève est un lieu où l’on promeut la dignité humaine: pas l’enfermement et le renvoi forcé.

Signez la pétition, et partagez-la !

 

 

Ma Genève est une campagne de Stopexclusion –
Coordination genevoise contre l’exclusion et la xénophobie.

www.stopexclusion.ch